Le guide du Vin
Worldwide
guide vin

ACHATS VINS

 

Guide du vin de France, Sélections et Classements

Edition du 26/03/2009

Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU SEGUIN

Coup de cœur

Château SEGUIN

“Nous sommes propriétaires, en association avec la famille Darriet, du Château Seguin depuis 1999, raconte Moïse Ohana. Nous avons eu tout-de-suite pour objectif de produire des vins rouges d’excellence, et avons tout mis en œuvre pour y arriver. Nous voulions que le terroir de Seguin s’exprime pleinement. J’aime les vins authentiques et plus particulièrement ceux de Pessac-Léognan, c’était un challenge particulièrement intéressant.


Château Seguin compte 31 hectares (50% Cabernet-Sauvignon et 50% Merlot) exposés est-ouest . Nous avons énormément investi dans l’outil de travail, en nous équipant d’installations très performantes, venons de terminer un chai à barriques de 800 m2 semi-enterré, adossé au cuvier, récent lui aussi. Nous avons engagé une douzaine de personnes qui travaillent en permanence sur la propriété. Le brillant œnologue David Pernet nous prodigue ses excellents conseils. Je trouve qu’il représente l’avenir du bordelais, il a réussi à apporter à Seguin tout un concept environnemental. Pour exemple, nous avons divisé par dix les traitements, enherbé les rangs, révisé la taille, préfèrant s’en tenir à des rendements extrêmement faibles pour obtenir une grande qualité. Nous avions nos preuves à faire car cette propriété était tombée dans l’oubli. Lorsque nous avons jeté notre dévolu sur Château Seguin, nous avons consulté des archives du début du XIXe siècle (1874, pour être précis), qui mentionnaient l’une des plus belles croupes graveleuses de Bordeaux. On rapportait alors que les rouges très fins de Seguin ressemblaient à ceux de son voisin Haut-Brion, et les blancs à ceux de son autre voisin Carbonnieux ! Ces éloges m’ont laissé penser que ce terroir avait été sous-exploité et qu’il y avait un potentiel à révéler de nouveau. Nos études pédologiques ont diagnostiqué, à certains endroits, des profondeurs de 8 mètres de graves, ce qui est assez rare, le terroir est donc très drainant. Dès notre arrivée, nous avons recensé tous les paramètres susceptibles d’intervenir dans la qualité, les vignes, la réception des vendanges... tout a été revu en détail. Je me rendais compte que le ramassage “traditionnel” avec les paniers en osier puis la hotte et ensuite le tombereau... malmenait terriblement le raisin. J’étais persuadé qu’il y avait déjà une forte perte aromatique avant que les raisins soient mis en cuves. Pour faire du bon vin, il faut absolument avoir un beau fruit. Nous récoltons donc à Seguin tous les raisins en cagettes avec un premier tri à la vigne; puis les cagettes sont rangées et ramenées à plat, nous ne laissons surtout pas “traîner” le raisin. Il y a un grand système de tri manuel, éraflage, table vibrante, les grains tombent dans un cuvon, puis dans la cuve. Il y a un fouloir à l’intérieur de la cuve qui permet de préserver tous les arômes. Notre vinification s’effectue bien sûr en cuves inox thermorégulées puis le vin vieilli dans le chai à barriques. Nous préférons avoir un échantillonnage de barriques venant de plusieurs fournisseurs avec différentes essences de bois. Le premier vin, Château Seguin, est mis en barriques neuves de 16 à 18 mois, cela suffit largement. Le second vin, L’Angelot de Seguin, bénéficie d’un passage en bois plus court pour préserver le fruit. Nous produisons aussi une cuvée d’exception Confidence de Seguin, un vin dont les fermentations sur lies s’effectuent en barriques neuves (2000 bouteilles seulement). Un vin assez remarquable qui bénéficie d’une vinification plus sophistiquée, les bâtonnages lui apportent du gras, un vin non filtré, non collé, juste soutiré, qui bénéficie d’un long vieillissement en barriques neuves. M. Darriet a constitué une équipe solide autour des deux maîtres de chai, du chef de culture, des ouvriers agricoles, qui sont tous très attachés et très motivés pour redonner ses lettres de noblesse à Château Seguin. Nos efforts ont vite été récompensés : Château Seguin 2005 a obtenu la médaille d’or à Paris, et la meilleure note des Pessac-Léognan dans Decanter (17,66). Château Seguin 2006 a fait la “Une” du Point, c’était le coup de cœur de l’année, cela m’a fait très plaisir. Pour le 2007, nous avons des articles très élogieux, cela ne m’étonne pas car je considère que c’est l’un des meilleurs millésimes de Seguin, un vin exceptionnel aussi bien en premier qu’en second vin (les rendements étaient très faibles). Tout cela démontre les gros efforts que nous avons consenti pour amener Seguin au sommet. Je précise aussi que, volontairement, nous maintenons nos prix extrêmement bas, très attractifs, car nous partons du principe que pour qu’un vin soit connu, il faut qu’il soit bu ! On permet à tout le monde de pouvoir se l’offrir, c’est une volonté délibérée. C’est un juste prix qui ne nous permet même pas d’équilibrer nos comptes... Cela situe Château Seguin dans un excellent rapport qualité-prix des vins du bordelais et c’est une de nos fiertés.”

   

CHATEAU SEGUIN


Moïse Ohana et Jean Darriet
Chemin de la House
33610 Canéjan
Téléphone : 05 56 75 02 43
Télécopie : 05 56 89 35 41
Email : chateau-seguin@wanadoo.fr


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

ELLNER

Jean-Pierre Ellner et son épouse, Michèle, sont des propriétaires comme on les aime, chaleureux et passionnés. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Ses successeurs, notamment son fils Pierre, qui en a été la véritable “locomotive”, a su transmettre à ses propres enfants cette passion pour la terre et le vin. Jean-Pierre Ellner assure la Présidence de la société, et, Michel étant à la retraite, il est “épaulé” par la 3e génération, Arnaud et Frédéric Ellner, qui assument à leur tour la responsabilité de secteurs spécifiques, comme, par exemple, les cuvées, qui sont le résultat du savoir-faire d’un œnologue confirmé et supervisé par Arnaud Ellner. Le vignoble couvre une superficie de 54 ha répartis sur une quinzaine de communes. L’absence volontaire de fermentation malolactique dans leur vinification, promet des cuvées d’une grande richesse et d’une belle longévité. “Nous vendons actuellement le Séduction 2001, nous dit Michèle Ellner, il a un nez très complexe de fruits confits (figue); en bouche, une attaque franche, vive, avec d’agréables nuances florales et surtout beaucoup de longueur. Ce champagne Séduction 2001 est bien structuré, très agréable à l’apéritif et en début de repas. L’œnologue et mon neveu Arnault qui s’occupe plus particulièrement des assemblages, viennent de goûter tous les vins clairs de la vendanges 2008, nous sommes satisfaits de ces cuvées qui sont bien équilibrées et qui entreront dans l’assemblage de nos champagnes en 2012. Nous vendons 65% de notre production à l’étranger. Champagne Ellner est très implanté dans la C.E. et en particulier en Grande-Bretagne, mais aussi aux États-Unis et Japon, et nos champagnes intéressent maintenant le marché russe, ce qui est prometteur.” Pour la (très) bonne bouche, ce Champagne Millésimé 1998, un vin précieux, d’une grande amplitude, d’une très grande finesse et très typé, floral et dense, très agréable en bouche par sa persistance aromatique, un vin d’un beau potentiel de garde. Superbe Champagne cuvée Prestige Millésime 2000, qui associe élégance et charpente comme ce brut Millésime 2000, allie richesse aromatique et persistance, bien dosé, avec des notes de fleurs et de fruits (abricot, pêche), équilibré, fruité, raffiné, d’une bonne souplesse, un grand Champagne tout en bouche, riche et très distingué. Beaucoup aimé le brut Intégral (réalisé sans aucun dosage, assemblage des années 2002 pour 75% et 2003 pour le reste), de mousse très perlante et très persistante, un vin charmeur par sa puissance aromatique, profond et intense, au bouquet fin, un vin très épanoui. Le Premier Cru brut, développe un nez de noisette fraîche, de bonne bouche, alliant distinction et rondeur, un Champagne vineux mais en même temps tout en finesse, opulent et parfumé, aux notes de fruits macérés, idéal au cours d’un repas. Beau Champagne Millésimé Réserve brut, élégant et généreux, aux senteurs de fruits secs et de fleurs fraîches, qui offre une suavité fine et persistante, à déboucher sur un dessert ou à savourer pour lui-même. Très belle cuvée brut Séduction Millésimée 1999, sans fermentation malolactique, particulièrement subtile et parfumée, aux arômes intenses de fruits frais et pointe d’épices, de mousse abondante, d’une belle finale. Le brut Carte d’Or est une réussite, un vin qui allie des notes florales et fruitées, d’une grande franchise au nez comme en bouche, très agréable sur une cuisine légèrement relevée. Remarquable Champagne Millésimé Prestige brut 1999, très typé, alliant des notes florales et fruitées, d’une grande franchise au nez comme en bouche, très agréable sur une cuisine légèrement relevée. Excellent rosé brut, très séduisant, intense au nez, tout en bouche, aux nuances fruitées persistantes avec des nuances de mûre et de framboise, alliant structure et vivacité. Remarquable Champagne Millésimé Réserve brut 99, ample et parfumé, avec des notes d’agrumes bien typiques, de bouche fruitée, de mousse persistante et légère. À noter la très bonne idée d’un coffret Millésissimo, qui permet de découvrir plusieurs cuvées millésimées (les étiquettes sont très réussies).

Jean-Pierre et Michel Ellner
6, rue Côte-Legris
51207 Épernay Cedex
Téléphone :03 26 55 60 25
Télécopie :03 26 51 54 00
Email : info@champagne-ellner.com
Site personnel : www.champagne-ellner.com
 

Domaine du GRAND JAURE

Toujours au sommet. La propriété a été achetée en 1920 par la famille (14 ha, sur un sol gravelo-limoneux). Vous apprécierez comme nous le Pécharmant 2006 élevé en fûts de chêne, associant finesse et concentration, riche, un vin parfumé (cassis, mûre, violette) avec une touche épicée, bien charpenté, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et soyeux. Le Pécharmant cuvée Mémoire 2006 est riche, avec au nez des arômes de fruits rouges macérés, d’une belle robe sombre, un vin aux nuances de cassis, de pruneau et de poivre en bouche, puissant et chaleureux.

Gaec Baudry
16, chemin de Jaure
24100 Lembras
Téléphone :05 53 57 35 65
Télécopie :05 53 57 10 13
Email : domaine.du.grand.jaure@wanadoo.fr
 

Château LARRAT

Une belle place dans le Classement avec ce Premières-Côtes-de-Blaye 2005, élévé en fûts de chêne, un vin finement épicé, au nez complexe (cerise, humus), associant puissance et finesse, ample, d’une grande intensité, aux tanins harmonieux, d'excellente évolution. Excellent 2004, de belle couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout en arômes, très bien équilibré, au nuances de cerise et d’humus, de bouche puissante. Le Côtes-de-Bourg est corsé et complexe, aux nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices.

M.Larrat
5, Grillet
33710 Pugnac
Téléphone :05 57 68 80 64
Télécopie :05 57 68 82 65
Email : dom.grillet@wanadoo.fr
 

PRODUCTEURS PLAIMONT

Les Producteurs Plaimont sont situés à Saint-Mont dans le Gers au cœur de la Gascogne. Un millier de vignerons se sont engagés à produire des raisins de qualité. Ils ont choisi de travailler sous la responsabilité de commissions de vendanges, de techniciens viticoles et d'œnologues qui prodiguent leurs conseils et ont instauré un cahier de production. Les vignerons respectent les traditions et vendangent à la main et n'hésitant pas à faire des vendanges "en vert" pour que la vigne nourrisse au mieux les grappes restantes. Les Producteurs Plaimont possèdent des chais climatisés qui contiennent 3500 fûts de chêne. La gamme est complète : Saint Mont (VDQS) rouge, blanc et rosé, Sélections de Terroirs Les Hauts de Bergelle, les Vignes Retrouvées, le Faîte. Domaines et Châteaux de Saint Mont : Château de la Roque, de Sabazan, Monastère de St Mont; Madiran (AOC), Plénitude et Maestria. La Mothe Peyran est une sélection de cuvées élevée en fûts de chêne et Arte Benedicte, issu de vieilles vignes, une sélection des meilleurs terroirs, élevée en fûts de chêne. Autres vins : le Pacherenc du Vic-Bilh (AOC) Mœlleux, issu de vendanges par tries successives de raisins surmûris, une véritable gourmandise gasconne, Collection Plaimont et Saint-Albert. Le Pacherenc du Vic-Bilh Saint-Sylvestre est un vin d'exception issu d'une cueillette de la 5e trie (31 décembre). À goûter aussi : le Vin de Pays des Côtes de Gascogne blanc Colombelle Plaimont et Caprice de Colombelle.

Xavier Gomart

32400 Saint -Mont
Téléphone :05 62 69 62 87
Télécopie :05 62 69 61 68
Email : producteursplaimont@vinsdusiecle.com
Site : producteursplaimont
Site personnel : www.plaimont.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU SEGUIN

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
ELLNER
Domaine du GRAND JAURE
Château LARRAT
PRODUCTEURS PLAIMONT

MEDOC : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT MEDOC
MEDOC

Notre passion pour les vins du Médoc est ancienne, fidèle, et nous défendons la typicité. Un vrai Pauillac ne ressemble pas à un Saint-Julien, et il y a, par exemple, plusieurs styles de Margaux, selon des terroirs très spécifiques. Certains vins “confiturés”, sans âme ni vertu, font tort à la grande spécificitémédocaine. Ce qui compte, ce n’est pas le snobisme ni les cuvées “créées” pour avoir une bonne note dans une dégustation, mais les vins typés, à des prix justifiés, du plus grand au plus modeste, et des hommes et des femmes passionnés.
On comprend donc pourquoi l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus du Classement, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées “spéciales” ou “vins de garage”, généralement absents du Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. En Médoc, les exemples des belles affaires sont heureusement nombreux, dans toute la gamme, de nombreux grands vins méritant largement leur prix. On le voit à Margaux comme en Saint-Estèphe, à Saint-Julien comme en Haut-Médoc.
Accédez directement aux sites des meilleurs vins en cliquant sur leur nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR
MOUTON-ROTHSCHILD
MONTROSE
CALON-SÉGUR
GRAND-PUY-LACOSTE
LYNCH-BAGES
(RAUZAN-SÉGLA)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LAFITE
MARGAUX
LÉOVILLE-BARTON
BRANE-CANTENAC
DESMIRAIL
LANGOA-BARTON
RAUZAN-GASSIES



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BATAILLEY
BEAU SITE
FONBADET
HAUT-BATAILLEY
LA GALIANE
(MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY)
PONTET-CANET*
TALBOT
(BEYCHEVELLE*)
CLERC-MILON
FONTESTEAU
MARTINENS
(PICHON-BARON)
(SAINT-PIERRE)
LA BÉCASSE*
FOURCAS-HOSTEN*
HAUT-BELLEVUE*
HENNEBELLE
LA PEYRE*
POUJEAUX
PREUILLAC*
SAINT-AHON*
ROQUEGRAVE*
TAFFARD DE BLAIGNAN*
BROUSTERAS
CASTÉRA*
LESTAGE-DARQUIER*
LE MEYNIEU*
(PEZ*)
PONTAC-LYNCH
TOUR MARCILLANET
BÉJAC-ROMELYS
COUDOT
GRAVES DE LOIRAC
HAUT-BRISEY
LES MOINES
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CLAUZET
CROIZET-BAGES
HAUT-MARBUZET
MALLERET
MAUCAILLOU
TOUR DE BY
DOYAC
FOURCAS-DUPRÉ
(GRUAUD-LAROSE)
LAMARQUE
MURET
(PHÉLAN-SÉGUR)
SOCIANDO-MALLET
TOUR-DU-ROC
BEL-ORME-TRONQUOY-DE-LALANDE
FOURCAS-DUMONT*
(GLORIA*)
HANTEILLAN*
LE BOURDIEU
GRAVIERS
PANIGON*
PATACHE D'AUX
PLANTIER ROSE*
POMYS*
(SÉRILHAN*)
SOULEY-SAINTE-CROIX
VILLANBIS
AGASSAC
BEAUVILLAGE*
BOIS DE ROC
(CARONNE-SAINTE-GEMME)
CHALET DE GERMIGNAN*
POMEYS
REYNATS
SIGOGNAC*
(SIRAN)
(TOUR DE PEZ)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
DOMEYNE
ESTEAU*
LAUGA
(LES MARCEAUX*)
RAUX*
LA TESSONNIÈRE*
TOUR DU GOUA*
VIEUX GADET*
(CAPDET)
(ESCOT*)
DUPLESSIS*
(PETIT BOCQ)
SIORAC
(TOUR DES TERMES)
LE BEYAN*
GALAN
(LABADIE*)
LAULAN-DUCOS*
(SAINT-AUBIN*)
BÉHÈRÉ
(CARCANNIEUX)
FERRÉ
LALANDE
LAVILLOTTE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(ARGILUS DU ROI*)
BALAC*
(DONISSAN)
GOBINAUD
GRANGES D'OR*
LISTRAN*
MOULIN ROUGE*
(MOULIN D'ULYSSE)
NOAILLAC*
(DUTRUCH-GRAND-POUJEAU*)
GRAND BRUN
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
PEYREDON-LAGRAVETTE*
LE TEMPLE*
FONRÉAUD
HAUT-BLAIGNAN*
(HAUT-DURIEZ*)
LACOMBE-NOAILLAC
LANESSAN
LARRIVAUX*
MICALET*
TOUR CASTILLON
(VIEUX CHÂTEAU LANDON)
BELLEGRAVE DU POUJEAU*
(LA BRANNE)
(GARANCE HAUT-GRENAT)
(LOIRAC*)
(SÉNILHAC)

MEDOC

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.

* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

MONTROSE : les vins en “gras” sont ceux qui montent en grade par rapport à leur Classement de 1855.
GRAND-PUY-LACOSTE : les vins en “italique” sont ceux qui conservent la même place que leur Classement de 1855 (ou pratiquement).
FONBADET : ces vins n’étaient pas présents dans le Classement de 1855 des crus classés.

Catégorie A : priorité à la puissance. Grands vins colorés, concentrés, de garde (20 ans et plus), gras, tanniques, qui n’acquièrent leur finesse, leur souplesse, que dans le temps.
Catégorie B : priorité à l’élégance. Grands vins très aromatiques, fins, plus souples, plus fondus, qui se savourent plus facilement au bout de 10 ans, mais tiennent aussi la distance.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

Les meilleurs sites sur le Vin
Guide vin
Guide des vins
Guide des vins
Millesimes
Millesimes
Journal du Vin
Vinovox
Vins du siecle
Vins du siècle

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 19/03/2009
Edition du 12/03/2009
Edition du 05/03/2009
Edition du 26/02/2009
Edition du 19/02/2009
Edition du 12/02/2009
Edition du 05/02/2009
Edition du 29/01/2009
Edition du 22/01/2009
Edition du 15/01/2009
Edition du 08/01/2009
Edition du 01/01/2009
Edition du 25/12/2008
Edition du 18/12/2008
Edition du 11/12/2008
Edition du 04/12/2008
Edition du 27/11/2008
Edition du 20/11/2008
Edition du 13/11/2008
Edition du 06/11/2008
Edition du 30/10/2008
Edition du 23/10/2008
Edition du 16/10/2008
Edition du 09/10/2008
Edition du 02/10/2008
Edition du 25/09/2008
Edition du 18/09/2008
Edition du 11/09/2008
Edition du 04/09/2008
Edition du 28/08/2008
Edition du 21/08/2008
Edition du 14/08/2008
Edition du 07/08/2008
Edition du 31/07/2008
Edition du 24/07/2008
Edition du 17/07/2008
Edition du 10/07/2008
Edition du 03/07/2008
Edition du 26/06/2008
Edition du 19/06/2008
Edition du 12/06/2008
Edition du 05/06/2008
Edition du 29/05/2008
Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html