classement et millesimes
vins du siècle

ACHATS VINS

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Vin de France, Terroirs, Millésimes, Classements

Edition du 13/03/2008
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU GAZIN ROCQUENCOURT

Renaissance

Château GAZIN-ROCQUENCOURT

La famille Bonnie, déjà propriétaire depuis 1997 du Château Malartic-Lagravière, Grand Cru Classé de Graves, a acheté en 2006 le Château Gazin Rocquencourt, son très proche voisin. Jean-Jacques Bonnie, et son épouse Séverine, assurent la direction opérationnelle et s’attèlent à l’élaboration d’un grand vin.


La famille Bonnie, déjà propriétaire depuis 1997 du Château Malartic-Lagravière, Grand Cru Classé de Graves, a acheté en 2006 le Château Gazin Rocquencourt, son très proche voisin. Jean-Jacques Bonnie, et son épouse Séverine, assurent la direction opérationnelle et s’attèlent à l’élaboration d’un grand vin. “À Gazin Rocquencourt, nous avions notre nouveau cuvier pour accueillir la vendange 2007, précise Jean-Jacques Bonnie. C’est une installation basée sur la gravité avec un pont roulant, les cuves sont en inox avec double paroi, ce qui permet une vinification très précise et délicate. Nous avons pris les mêmes décisions et soins que Malartic et avons déjà obtenu des résultats très prometteurs. Ici, le terroir est similaire à celui de Malartic, avec peut-être un peu plus d’argile dans les graves denses, ce qui donne des vins plus masculins que ceux de Malartic-Lagravière, lesquels sont plus dans l’élégance. Nous restructurons le vignoble à Gazin Rocquencourt qui arrivera d’ici cinq ans, à un total de 22 hectares d’un seul tenant au cœur du vignoble léognanais. L’objectif premier est la mise en valeur de ce très beau terroir composé de graves sèches et argileuses et un sous-sol de calcaire coquillier et d’argile. Le domaine de 28 hectares, datant du XVIIe siècle, est un des plus anciens de la commune, il est situé sur l’appellation Pessac-Léognan. La Région est traversée par un affluent de la Garonne dénommé l’Eau Blanche, ses rives sont jalonnées de buttes graveleuses, formées lors de la période glaciaire du Quaternaire. Rive droite, on retrouve la fameuse croupe de graves sèches de Malartic, et, rive gauche, celle de Gazin Roquencourt, dont l’altitude culmine à 60 m et se situe non loin du Domaine de Chevalier. Ce relief bien marqué, composé de graves et donc bien drainant, est un territoire idéal pour la plantation des vignes. Destiné à ne produire que des vins rouges, l’encépagement est composé de 55% de Cabernet-Sauvignon et de 45% de Merlot. Le domaine produit deux autres étiquettes : le Château Gazin Michotte et les Granges de Gazin, second vin. Les raisins sont vendangés manuellement puis vinifiés de façon traditionnelle et ensuite élevés en barriques de chêne renouvelées à 40% durant 15 à 20 mois. C’est donc dans une perpétuelle évolution, que la famille Bonnie, avec beaucoup de dynamisme et de passion, continue de développer son projet viticole, ayant déjà acquis, en Argentine, 130 hectares dans le “Clos de los Siete” de la Vallée de Uco au sud de Mendoza. La Bodega DiamAndes a produit son premier millésime en 2006.

   

CHATEAU GAZIN ROCQUENCOURT


Famille Bonnie
74, avenue de Cestas
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 77 89
Télécopie : 05 56 64 77 89


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château BLANCHET

Une réussite avec ce Bordeaux Supérieur 2005 (45% Cabernet-Sauvignon, 35% Merlot et 20% Cabernet franc), élevé 12 mois en fûts de chêne, séduisant avec ces notes de framboise et de griotte très mûres, un vin bien équilibré, ample aux tanins mûrs, tout en bouche. Excellent 2004, de très bonne bouche, charnu, aux tanins structurés et bien soyeux, complexe, aux notes de groseille et de sous-bois. Goûtez l’Entre-Deux-Mers Château l’Ombrière de Blanchet (50% Sauvignon, 30% Sémillon, 20% Muscadelle), très bien vinifié, subtil et souple, de bouche persistante à la fois nerveux et fondu, un vin ample, franc.

Yves et Marie-Pierre Broquin

33790 Massugas
Téléphone :05 56 61 40 19 et 06 75 09 63 21
Télécopie :05 56 61 31 40
Email : chateau.blanchet@wanadoo.fr
 

Château La TOUR de BY

C’est le petit-fils de l’estimable Marc Pagès, disparu l’an dernier, qui poursuit l’aventure familiale, avec la même passion que son grand-père. Une place toujours très enviable pour ce beau vignoble de 73 ha qui possède un vrai terroir. Savouré sur place, ce Médoc 2006, toujours marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit, de belle charpente. Superbe 2005, encore fermé, à la fois charnu et distingué, aux notes persistantes de fruits mûrs (cassis et framboise) et de réglisse, un vin qui allie concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche, de belle garde. Le 2004 est particulièrement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents, prometteur. Le 2003 est de belle robe soutenue et brillante, très riche, d’une jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2002 commence à se découvrir, charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, avec des notes caractéristiques de mûre et de pruneau, de garde. Beau 2001, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus, d’excellente garde. Le tout bénéficie d’un rapport qualité-prix-typicité qui devrait faire réfléchir certains crus plus côtés ou médiatiques.

Frédéric Le Clerc
5, route de la Tour de By
33340 Bégadan
Téléphone :05 56 41 50 03
Télécopie :05 56 41 36 10
Email : info@la-tour-de-by.com
 

Château CLOS de SARPE

Toujours très bien classé avec ce Saint-Émilion GC 2005, corsé et gras, aux tanins puissants, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices, très réussi, qui devrait tenir ses promesses. Le 2004, de couleur intense, est racé, aux tanins riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance, d’excellente garde. Le 2003, à la fois charnu et distingué, d’une belle couleur rubis prononcé, avec des notes de fruits mûrs (cassis et framboise) et de réglisse, est parfait sur un civet. Le 2002, de couleur profonde, allie concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Le 2001, corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, est un vin puissant, de très bonne bouche, de très bonne évolution. Le 2000 est complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices très caractéristique, non encore à maturité bien entendu. Excellent 99, intense, aux notes de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux. Le 98 est remarquable, aux tanins fermes et soyeux à la fois. Goûtez aussi son excellent second vin Charles de Sarpe. Vieux millésimes disponibles.



33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 72 39
Télécopie :05 57 74 47 54
 

DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES

Une propriété dotée d'un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d'être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s'échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d'acheter des millésimes plus anciens.

Mme Férec Jouve
2115, route de l'Argile
83740 La Cadière-d'Azur
Téléphone :04 94 90 13 37
Télécopie :04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : lafranveyrolles
Site personnel : www.lafran-veyrolles.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU GAZIN ROCQUENCOURT

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château BLANCHET
Château La TOUR de BY
Château CLOS de SARPE
DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES

MEDOC : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT MEDOC
MEDOC

Notre passion pour les vins du Médoc est ancienne, fidèle, et nous défendons la typicité. Un vrai Pauillac ne ressemble pas à un Saint-Julien, et il y a, par exemple, plusieurs styles de Margaux, selon des terroirs très spécifiques. Certains vins “confiturés”, sans âme ni vertu, font tort à la grande spécificitémédocaine. Ce qui compte, ce n’est pas le snobisme ni les cuvées “créées” pour avoir une bonne note dans une dégustation, mais les vins typés, à des prix justifiés, du plus grand au plus modeste, et des hommes et des femmes passionnés.
On comprend donc pourquoi l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus du Classement, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées “spéciales” ou “vins de garage”, généralement absents du Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. En Médoc, les exemples des belles affaires sont heureusement nombreux, dans toute la gamme, de nombreux grands vins méritant largement leur prix. On le voit à Margaux comme en Saint-Estèphe, à Saint-Julien comme en Haut-Médoc.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR
MOUTON-ROTHSCHILD
MONTROSE
CALON-SÉGUR
GRAND-PUY-LACOSTE
LYNCH-BAGES
DESMIRAIL
(RAUZAN-SÉGLA)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LAFITE
MARGAUX
LÉOVILLE-BARTON
BRANE-CANTENAC
RAUZAN-GASSIES

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BATAILLEY
BEAU SITE
HAUT-BATAILLEY
PONTET-CANET*
TALBOT
CLERC-MILON
FONBADET*
FONTESTEAU
LA GALIANE
MARTINENS
(MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY*)
PICHON-BARON
SAINT-PIERRE
TOUR DE BY
FOURCAS-HOSTEN*
LA PEYRE*
PREUILLAC*
ROQUEGRAVE*
TAFFARD DE BLAIGNAN*
LA BÉCASSE*
CASTÉRA
HAUT-BELLEVUE
SAINT-AHON*
BROUSTERAS
COUDOT
HENNEBELLE*
LE MEYNIEU
LESTAGE-DARQUIER*
PONTAC-LYNCH
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIZET-BAGES
HAUT-MARBUZET
CLAUZET*
GRUAUD-LAROSE
LAMARQUE
MALLERET
MAUCAILLOU
SOCIANDO-MALLET
AGASSAC
BEL-ORME-TRONQUOY-DE-LALANDE*
DOYAC*
FOURCAS-DUMONT
FOURCAS-DUPRÉ*
GLORIA*
HANTEILLAN*
MURET*
TOUR-DU-ROC*
LE BOURDIEU
PANIGON*
PATACHE D'AUX
POMYS*
SOULEY-SAINTE-CROIX
CHALET DE GERMIGNAN
LISTRAN
POMEYS
PLANTIER ROSE*
SIGOGNAC
(SIRAN)
(TOUR DE PEZ)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BÉJAC-ROMELYS*
(DOMEYNE)
DUPLESSIS
GRAVES DE LOIRAC*
LAUGA
MOINES*
POUJEAUX*
TOUR DU GOUA
(CAPDET)
(PETIT BOCQ)
(SÉRILHAN*)
SIORAC
(TOUR DES TERMES)
VIEUX GADET
LE BEYAN*
GALAN
(LABADIE*)
(LAULAN-DUCOS)
REVERDI
(SAINT-AUBIN*)
BÉHÈRÉ
(CARCANNIEUX)
(ESTEAU)
FERRÉ
LALANDE
LAVILLOTTE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEAUVILLAGE*
BOIS DE ROC
GOBINAUD
GRANGES D'OR*
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
GRAND BRUN
PEYREDON-LAGRAVETTE
LE TEMPLE*
TOUR MARCILLANET
HAUT-BLAIGNAN*
(HAUT-DURIEZ*)
LACOMBE-NOAILLAC
LANESSAN
LARRIVAUX*
MICALET*
TOUR CASTILLON
(VIEUX CHÂTEAU LANDON)
(LA BRANNE)
DAVID
(GARANCE HAUT-GRENAT)
LESTAGE*
(LOIRAC*)
(LE REYSSE)
BELLEGRAVE DU POUJEAU*
LA GORRE
MOULIN ROUGE*
(SÉNILHAC)

MEDOC

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.

* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

MONTROSE : les vins en “gras” sont ceux qui montent en grade par rapport à leur Classement de 1855.
GRAND-PUY-LACOSTE : les vins en “italique” sont ceux qui conservent la même place que leur Classement de 1855 (ou pratiquement).
FONBADET : ces vins n’étaient pas présents dans le Classement de 1855 des crus classés.

Catégorie A : priorité à la puissance. Grands vins colorés, concentrés, de garde (20 ans et plus), gras, tanniques, qui n’acquièrent leur finesse, leur souplesse, que dans le temps.
Catégorie B : priorité à l’élégance. Grands vins très aromatiques, fins, plus souples, plus fondus, qui se savourent plus facilement au bout de 10 ans, mais tiennent aussi la distance.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 01/05/2007

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html