Achats Vins

Edition du 06/04/2021
 

Vignobles et Domaines Jean-François JANOUEIX

Référence

Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


“En 2018, nous raconte Jean François Janoueix, nous avons eu du mildiou et du coup j’ai récolté moins de raisins, ce sera malgré tout une bonne année. Nous commençons à vendre les 2017, ce sont des vins légers qui ressemblent au 2013, ce sont des vins faciles à boire. Nous venons d’acquérir un Saint-Émilion Grand Cru de 18 ha, Château Queyron, 2016 est notre première récolte. C’est un terroir à 1 km au sud de Saint-Émilion, cela touche la route qui va à Castillon. Le sol sablonneux donne des vins souples, fruités qui plaisent aux femmes. Les brasseries nous en commandent aussi beaucoup.”

   

Vignobles et Domaines Jean-François JANOUEIX

Jean-François Janoueix
37, rue Pline Parmentier - BP 12
33506 Libourne
Téléphone : 05 57 51 41 86

Email : info@j-janoueix-bordeaux.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

TOUR DE BAULX


La famille Coulet cultive les vignes et les oliviers dans la Vallée de la Buèges depuis plus de 4 générations. Clovis Coulet fût un des promoteurs de la création de la cave coopérative de Saint-Jean de Buèges. Puis Gérard Coulet, véritable amoureux de la nature et de la culture de la vigne, s'impliqua fortement dans la vie collective et présida de nombreuses années la cave coopérative. Jean-Luc Coulet, le père de Benjamin, a entrepris une restructuration et une reconversion qualitative du vignoble. Puis en 2011, Benjamin arrive sur le Domaine avec une formation supérieure en vins à l'Ensam de Montpellier, et décide d’élaborer des vins haut de gamme et authentiques, à l'image de ce fabuleux terroir. En 2015, le cousin de Benjamin, Valentin Goeminne, le rejoint dans l'aventure. Spécialisé dans la viticulture, il a obtenu une formation supérieure en Viticulture à l'Ensam de Montpellier. Superbe Tour de Baulx blanc 2018 AB, de bouche ample et fondue, un vin bien vinifié, aux connotations de petits fruits jaunes frais en finale. Excellent Languedoc blanc 2016, avec des arômes de noix et d’agrumes, il associe élégance et puissance, d’une grande persistance, très aromatique. Joli Terrasses du Larzac rouge 2016, au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins bien équilibrés. Le Terrasses du Larzac rouge Grande Réserve 2015, est un vin avec de la matière et des tanins, aux notes de violette, de cassis et de pruneau, de bouche dense.

Benjamin Coulet et Valenti Goeminne
Vignobles Coulet - Rue du Château
34380 Saint-Jean de Buèges
Téléphone :06 62 57 24 22 et 06 98 41 26 35
Email : domaine.coulet@live.fr
Site personnel : www.vignobles-coulet.com

Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Exploitation familiale (vignoble de 23 ha). Bernard Delagrange, viticulteur à Volnay de père en fils depuis plusieurs générations, installe son exploitation et son habitation à Meursault en 1972. Il a su recréer un ensemble de bâtiments harmonieux, la demeure principale, les communs et les chais enserrant une cour très joliment fleurie, aidé par son fils Philippe et son petit-fils Alban, la continuité est assurée. Superbe Meursault Charmes Premier Cru 2018, d’un très beau fondu en bouche, au nez intense où dominent le musc, la vanille et l’aubépine, tout en harmonie, de bouche persistante et subtile, très séduisant. Suave Meursault Vieilles Vignes 2017, marqué par son terroir, aux effluves de petits fruits frais et de pain grillé, d’une belle onctuosité, de bouche puissante, dense, tout en nuances, un vin alliant finesse et structure, Très joli Beaune Boucherottes Premier Cru 2018, avec ces connotations subtiles de griotte et d’humus, associe puissance et distinction en bouche, un vin très bien élevé, aux tanins présents et souples à la fois. Agréable Beaune Vieilles Vignes 2018, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, le 2014, est délicieux. Remarquable Volnay Caillerets Premier Cru 2018, riche, où se mêlent la fraise, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins soyeux, un vin d’une belle harmonie, de couleur profonde. Le Volnay 2018, est très bien réalisé également. Un régal, ce Pommard Poutures Premier Cru 2018, ample et dense, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, très parfumé (fruits frais, sous-bois, d’épices...), alliant finesse et charpente. Séduisant Savigny les Beaunes 2018, intense et floral, souple, avec des arômes de grillé et de pomme, de jolie teinte, très agréable sur du saumon fumé.

Philippe Delagrange
10, rue du 11 Novembre
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 22 72
Email : bernard.delagrange@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-bernarddelagrange.com

Château CHENE-VIEUX


Vignoble de 11 ha acquis en 1937, avec un sol argilo-calcaire, 79% Merlot, 12% Cabernet-Sauvignon et autres cépages, vignes de 25 ans. Ce Puisseguin cuvée Première 2016 se présente particulièrement bien, un vin qui associe puissance et rondeur, avec ce nez séduisant et persistant de poivre et de fruits des bois bien mûrs. Dans la lignée, le 2015, aux tanins très structurés, au nez dominé par le cassis mûr, la violette et l’humus, de bouche épicée et persistante, un vin qui possède des tanins amples et très fins à la fois. De nombreux millésimes sont disponibles (2008, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016). Très beau Lalande-de-Pomerol cuvée Première Château de Musset 2016, parfumé, savoureux et complexe, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d’épices.

Sce Foucard et Fils
34, route de Saint-Émilion
33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 51 11 40 et 06 76 41 82 26
Email : contact@chateaudemusset.com
Site personnel : www.chateaudemusset.com

DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


Ce domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles. On est bien à la tête de son appellation avec ce superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2016, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise), de bouche puissante et distinguée, un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons, d’excellente évolution. Le 2015, a une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très par- fumé, avec ces notes d’humus et de fruits sur- mûris. Remarquable Chambolle-Musigny Premier Cru 2015, très typé, aux tanins mûrs, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes complexes de prune, de sous- bois et de réglisse, de très bonne garde. Le 2014, de robe brillante, est un vin subtil, de bouche fondue, aux notes de griotte surmûrie et de poivre, où la finesse s’allie à un velouté savoureux, à présenter avec une terrine de faisan au foie gras ou un rôti de veau. Le 2013, dégage un nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Son Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses 2015, aux tanins savoureux et riches à la fois, est généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Excellent Chambolle-Musigny Village 2016, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise et d’épices. Remarquable Chambolle-Musigny Premier Cru 2017, particulièrement charmeur, aux tanins très équilibrés, alliant charpente et rondeur en bouche, un vin typé, ample, de bouche puissante, au nez envoûtant avec ces notes de violette et de pruneau.


5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie :03 80 62 84 64
Email : domaine@francoisbertheau.com
Site : domaine.bertheau


> Nos dégustations de la semaine

Château CROQUE MICHOTTE


Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, et collectionne les récompenses, à un prix très doux ! On est loin des vins ?bodybuildés?, sans âme ni terroir...
?Pour la vendange 2019, le rendement est en hausse, nous explique Pierre Carle, nous avons ramassé une très bonne qualité de raisins et n?avons pas rencontré de problème particulier, au contraire, notre vignoble cultivé en Bio a très bien réagi à la chaleur.
Nous avons en effet une meilleure rétention d?eau dans nos sols sablonneux avec des argiles ferrugineuses, il y a une bonne restitution de l?eau et nos vignes n?ont donc pas souffert de la sécheresse.
Nous récoltons manuellement en cagettes, faisons du tri optique, foulage à l?encuvage suivi de vinification sans sulfite. Nous ensemençons la vendange pour éviter que les mauvaises bactéries ou mauvaises levures ne se développent d?une manière incontrôlable. Les vins sont plus purs, c?est un véritable gain organoleptique. Nous élevons nos vins deux ans en barriques neuves à 60% et le reste d?un vin.
Le 2017 a reçu un très bon accueil de la part de nos importateurs, dès les Primeurs, le 3/4 de la récolte étaient déjà vendus ! Malheureusement en petite quantité à cause du gel. C?est un vin succulent d?une belle concentration peut-être un peu moins que le 2016 qui a reçu la médaille d?Or au Challenge International du Vin. Ce 2017 a obtenu le prix spécial du jury pour le meilleur vin Bio du monde, c?est une grande satisfaction pour nous.
Le 2018 est un vin très concentré, nous avons un terroir très privilégié, côté Pomerol, nous avons des voisins prestigieux tels que Gazin, l?Evangile et Petrus, et côté Saint-Emilion, La Dominique, Cheval Blanc, Corbin Michotte?
Nos sols sont enrichis du limon de la rivière l?Isle, des sables anciens, des graves sur lesquels s?épanouissent à merveille le Merlot. Cela donne des vins concentrés mais féminins, très élégants, des vins très agréables à déguster dans leur jeunesse, même si nous avons des bouteilles de plus de 70 ans qui se goûtent particulièrement bien.
Les 2018 ont un nez très aromatique où s?entremêlent des notes de fleurs, de fruits, jus de raisin frais, en bouche, les tannins même encore jeunes, tapissent de manière veloutée le palais, belle finale longue et persistante. Nous faisons 25 hl/ha de rendement et attendons la parfaite maturité, c?est aussi pourquoi, nos vins sont si aromatiques.
Nous avons un programme de replantation en cours, nos plus vieilles vignes ont été plantées en 1922 et sont toujours en bon état.
Nous avons rapporté plusieurs semi-remorques de fumure organique, il nous faut un sol vivant avec beaucoup de vers de terre. Nous ne voulons pas doper la vigne, les vins ne seraient pas intéressants et le terroir se fatiguerait trop vite.
Programme en cours : nous relevons nos hauteurs de palissage depuis plus de 10 ans en mettant des piquets plus élevés afin d?augmenter de 40 cm.
Nous avons ainsi une meilleure surface foliaire, nous souhaitons avoir plus de feuilles pour le même nombre de grappes, nous obtenons ainsi plus de tannins et plus de couleur, plus de parfum, plus de sucre, donc plus de degrés. C?est surtout la lumière qui est indispensable : plus on a de feuilles, plus on a de synthèse chlorophyllienne, plus on va capter les photons du soleil. Si on cultive bien la vigne, le jour de la vendange tout est joué !
Si les raisins sont bons, le vin sera bon, avec la chimie on ne pourra jamais compenser la matière première, le terroir? plus l?année est lumineuse et mieux le raisin se porte.?



Une référence, ce Saint-Émilion GC 2018 est velouté en bouche, fruité avec de la complexité, de la puissance et une grande finesse. Un millésime très surprenant et très séduisant à la fois avec ces notes de fruits noirs et d?épices. Toujours vraiment superbe, ce Saint-Émilion GC 2017, corsé, aux tanins mûrs, au nez dominé par des nuances de cerise noire et de cuir, alliant rondeur et structure, avec une touche légèrement épicée, un vin qui demande à être attendu quelque temps mais qui s?apprécie déjà. Toujours exceptionnel, le 2016, généreux, plein de charme, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d?épices, associant rondeur et structure, un vin gras, tout en bouche, d?une belle persistance, avec ces nuances de fruits compotés au palais, de garde, naturellement. Formidable 2015, récompensé déjà par pas moins de cinq médailles lors de Concours (bravo !) : 1 Grand Or, 2 en Or et 2 en Argent, un vin intense et chaleureux, charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois. 
Le 2014, commence à se goûter vraiment remarquablement bien, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche, très savoureux déjà, même s?il a un réel potentiel d?évolution. Le 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, parfait avec un carré d'agneau rôti ou des noix de veau, sauce au romarin.
Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2010, est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d?épices et de sous-bois, un vin ample, d?un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009, n?a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d?une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l?une des plus belles réussites de l?appellation dans ce millésime.
Quant à ce 2008, lui aussi parfait actuellement, de couleur soutenue, il est d?une belle charpente, structuré, aux connotations de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée, de bouche savoureuse, un grand vin marqué par ce millésime.Excellent 2007, suave et chaleureux, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale.
Le 2004, est vraiment exceptionnel aujourd?hui, un vrai vin de velours, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et de framboise, légèrement poivré, de bouche élégante, aux tanins savoureux, très typé, très fin au nez, alliant structure et ampleur, d?une belle persistance au palais. Gage d?un vrai grand vin, le 2001 est également formidable actuellement, racé, parfumé (prune, champignons, violette), un vrai régal !
Et les vins de Croque Michotte savent vieillir : nous avons été stupéfaits par la tenue de ce millésime 1947 (vous lisez bien), toujours cette fraîcheur aromatique, au nez complexe de fruits rouges (cassis, cerise), des notes épicées, fumées et florales (violette). Équilibre, élégance, velouté, s?imposent avec une belle finale persistante. C?est rare et beau ! Même propriétaire que le Château Le Chabrier (voir région Sud-Ouest).

Pierre et Lucile Carle

33330 Saint Emilion
Tél. : 05 57 51 13 64
Email : chateau@croque-michotte.fr
www.croque-michotte.fr


Domaine GRAND GUILHEM


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet, incontestablement. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire.
?Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l?élevage est tout un art. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité.
Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d?azote, par exemple. Depuis quelques années, on s?interdit au Château Haut Saint-Clair de mettre des produits anti-pourriture car on s?aperçoit en faisant des analyses de recherche des résidus, que les anti-pourritures migrent vers les vins. J?aime beaucoup retrouver le fruit dans mes vins, je n?aime pas trop les tanins en puissance, j?aime que mon vin soit équilibré, j?essaye de ne pas trop extraire. J?ai fait mes études de viticulture en Bourgogne à Beaune, mon professeur, André Vedel, appelait cela ?des vins de mouchoirs?.



Selon Yannick le Menn, ?le 2019 n?était pas si évident que cela? Les températures extrêmes ont bloqué la végétation. Grâce à nos sols argilo-calcaires, les réserves d?eau importantes ont alimenté les vignes.
Nous avons repris l?exploitation de l?autre domainre familial, Château Belair Saint Georges, et sur tout le plateau nous avons subi la sécheresse, les vins sont très concentrés, ce sera meilleur que le 2018.
A la vente : 2016 et 2017, surtout le 2016 car nous avons peu de 2017. Le 2018 est un vin très sympathique dans la même lignée que le 2016.
Les premiers vins sont à l?élevage en barriques neuves pour 1/3, cela donne un joli boisé assez racé. J?ai changé de tonnelier, j?ai opté pour un fournisseur charentais Vicart, mais je reste fidèle à Radoux, ses bois apportent des notes toastées à nos vins. Le 2018 est plus vineux, une partie est déjà en bouteilles. Les commandes qui arrivent du Luxembourg et de l?Allemagne me poussent à embouteiller le reste. Je suis toujours débordé !
Une nouveauté, nous avons fait faire une découpe de notre logo en métal. 1,20 m de diamètre qui représente le soldat et le coq, notre emblème, on le retrouve sur l?étiquette !?
Ce charmant couple nous propose ce superbe Puisseguin-Saint-Émilion 2017, de très bonne base tannique, qui associe puissance et rondeur, avec ce nez séduisant et persistant de poivre et de fruits des bois bien mûrs, de très bonne bouche, un vin très bien élevé.
Tout en bouche, le 2016, est un vin chaleureux, dense, de bouche distinguée, très bien corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), qui allie concentration aromatique, finesse des tanins et structure au palais, avec une délicieuse finale poivrée.
Le 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte macérée, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de poivre au palais, aux tanins amples, un vin complet.
Goûtez leur Moulin Saint-Clair 2016, parfumé, de bouche corsée, avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche ample et fondue.

Yannick et Andrea Le Menn

> Les précédentes éditions

Edition du 30/03/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020

 



Charles SCHLÉRET


Château de PASQUETTE


Domaine SEGUIN-MANUEL


Château PLANTIER ROSE


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Château ST ESTEPHE


HUBER et BLÉGER


Château BELLE GARDE


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Château FONTESTEAU


P. LANCELOT-ROYER


De SOUSA et Fils


Scea Roger PABIOT et ses Fils


DARTIGALONGUE


Domaine de NOIRÉ


Château La CANORGUE


Château du GRAND BOS


Domaine Guy BOCARD


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château La CLOTTE-FONTANE


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Château SAINTE-BARBE


LEGRAS et HAAS


Château DESMIRAIL


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


BRIXON-COQUILLARD


Domaine DENIS Père et Fils


Château TOUR-DU-ROC


Domaine des RAYNIÈRES


Château du PAYRE


Domaine de SARRY


Château FRANC LARTIGUE



CHATEAU MACQUIN


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


HENRY NATTER


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU PONT LES MOINES


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE COMTE PERALDI


CEDRIC CHIGNARD


CHARLES SCHLERET


DOMAINE DE MONTS LUISANTS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales